543 682 visites 24 visiteurs

MAXIME LAFAY (UFM) - INTERVIEW JSL Bernard PICHEGRU

16 août 2017 - 21:38

Maxime Lafay de retour à l’UF Mâconnais
Natif de Pierreclos, Maxime Lafay était un titulaire indiscutable l’an dernier en CFA2, au FC Gueugnon. À 25 ans, ce milieu de terrain offensif de haut niveau est arrivé cet été à l’UF Mâconnais. Un bon coup pour le club.

Rencontre ,le 14/08/2017

Quel a été votre parcours ?
« J’ai débuté à l’UF Mâconnais avec Bruno Chetoux. Puis je suis parti à l’OL pendant six ans où j’ai beaucoup appris. Direction ensuite le FC Gueugnon au centre de formation. Je suis resté dix saisons au pays des forges, où j’ai connu toutes les catégories jeunes au niveau national. J’ai également eu la chance de jouer une dizaine de matches avec l’équipe fanion, en National, à l’époque de Tony Vairelles. »


Pourquoi ce retour à Mâcon ?
« Je pensais rester à Gueugnon mais les dirigeants n’ont pas tenu leurs promesses au niveau de mon contrat. Plusieurs clubs m’ont sollicité, et pas des moindres, mais j’ai choisi l’UF Mâconnais. Et ceci pour plusieurs raisons : en premier lieu, le fait de travailler avec Jean Acedo m’a beaucoup plu. Le projet sportif que m’a présenté le président Stéphane Margand est très motivant mais aussi le projet professionnel qui est très important pour mon avenir personnel. Tout ceci a fait la différence dans mon choix final et je ne le regrette pas. »


Quelles ambitions pour cette nouvelle saison ?
« Nous avons un groupe solide et les matchs amicaux ont été très encourageants à tous les niveaux. On travaille bien à l’entraînement avec de bonnes séances et des nombreux joueurs présents qui sont tous motivés. Cela va payer obligatoirement. Attendons les premiers matchs de championnat afin de pouvoir se situer. Si nous sommes solidaires, il est certain que l’on réussira une bonne saison. Pour ma part je vais aider mon nouveau club à gagner le plus possible tout en apportant mon expérience du niveau supérieur. »
Bernard Pichegru (CLP)

MAXIME LAFAY   une recrue de choix pour l’UFM. photo  Bernard PICHEGRU

Commentaires